posts de décembre 2006


JOYEUX NOEL A TOUS LES FANS DU BRAQUETS CLUB DU MONDE

poster232.jpgToute l’équipe de Direction du Braquets Club du Monde se joint à moi pour vous souhaiter de Joyeuses fëtes de Noêl. Ce matin, tandis que nous pédalions dans la campagne bessinoise par  1° degré, je testais avec une légère avance les semelles chauffantes que je recevrai officiellement ce soir… Bilan : Je n’ai plus froid à mon pied gauche. Merci Monsieur Sidi, et merci Manman.

Nous vous raconterons nos trouvailles des vacances.. Encore de bonnes fêtes… cyclismebottes.jpg

C’est promis, l’année prochaine, je m’y mets.. Article US intéressant.

How To Find
Time To Ride

By Fred Matheny

You CAN find time to ride!

We shouldn’t feel excessive admiration for pro racers who log 600-mile weeks. They have plenty of time to ride and recover — that’s their job. The real heroes are people like you, who find time to ride while still having a life away from the bike.Full-time work, family commitments and cycling can be efficiently interwoven into your busy day. All it takes to schedule everything into 24 hours is maximum use of time-budgeting techniques.

Here’s where to look for time slots that can accommodate your love for riding:Commuting
Riding your bike to work or school and back may be the best way to create cycling time.

When you commute by bike, time normally spent sitting in a car is used productively as part of the training day. An eight-mile ride to work or school takes about 30 minutes each way. Even if you do no other riding, that’s still an hour of cycling each weekday. The trip home can be lengthened as much as time, daylight and energy allow.

Another benefit is arriving at your job refreshed and alert. It may be tough to get up earlier for the ride in, but the physical and mental lift of exercise will carry you through that 10 a.m. letdown that your sedentary colleagues experience. Then you ride home, clearing cobwebs and blowing away job-related frustrations. You’re refreshed and ready for evening responsibilities or family fun. 

Commuting Logistics 

  • Use a small backpack to carry clothes, lunch and papers. A waist strap helps eliminate swaying and bouncing as you ride. 

  • Keep a pair of shoes at work so you don’t have their weight and sharp edges in the pack. Take the week’s clothes to work on Monday morning and shuttle them home Friday afternoon, or whatever arrangement fits your situation.

  • Clean up in the restroom with a lightly soaped washcloth. Meanwhile, get coworkers interested in commuting and lobby your boss to install a shower.

  • Dress in your office if it has a door. If not, use the restroom or a storage room. 

  • Play on the way home. Scout out a longer route and ride for an hour or more as time and commitments allow. Do intervals, time trials, or hit the hills hard to get a great workout while you’re homeward bound.

If commuting simply won’t work for you, here are two popular options:

Early Bird Special
Consider an early-morning workout. By the middle of March it’s usually light enough to get in a ride before work. At dawn there are few cars on the road and the day is brightening every minute.
Getting up in the pre-dawn hour may be the ultimate test of whether you really want to ride. Roll out of bed the minute the alarm rings and don’t think about anything. The longer you lie there moaning about how early it is, the harder it is to extricate yourself from the sheets.

Sleep loss is the biggest risk. Make up the deficit with an earlier bedtime because it’s vital to get enough rest. Lack of sleep can lead to deep fatigue and poor performance in everything you do.

 

Evening Rides
If your schedule prohibits riding most of the day, try from 9 to 10 or 10:30 p.m. For most people, the kids are in bed, the chores around the house complete, and you’re probably wasting time watching TV.
To make this work, eat a moderate dinner at 6 or 7 p.m., allowing the food to digest by riding time. As an additional benefit this provides motivation not to overeat.

Riding in the dark used to be dangerous because lights were poor. You couldn’t see road hazards clearly, and motorists couldn’t see you. Modern lighting systems make night riding safer, but it’s still smart to use lighted parks or suburban streets if they’re available.



 

Fred MathenyThis article is provided courtesy of RoadBikeRider.com and was written by its co-founder Fred Matheny (left). Fred was the Training and Fitness Editor of Bicycling Magazine for a decade, has written many books on cycling including Fred Matheny’s Complete Book Of Road Bike Training; and is a world-record-holding roadie.RoadBikeRider offers cycling books, many more cycling guides and even a free weekly e-mail newsletter full of tips and news for aspiring bicyclists. Receive a FREE copy of the eBook “29 Pro Cycling Secrets for Roadies” by subscribing today.

Sortie hivernale de certains membres du BCM

Après l’échauffement du Président samedi dans les collines du Bessin, (Ver, St Gabriel, Creully, Lantheuil, Reviers et retour), il fut décidé au cours de l’assemblée non générale qui suivit au siège du Club de 19 hres 30 à 23 hres, comme il était prévu dans la convocation, les mesures suivantes :

on irait se coucher à la fin du diner,

les rillettes de saumon de babeth valaient largement un détour par Cambrai,

on allait sortir le lendemain quelque soit le temps, cochon qui s’en dédit comme dit le VP Jean Paul, absent, mais présent dans nos coeurs.

Le VP Factotum, sa tisane à peine avalée, fonça préparer le vélo de son gendre qui allait supporter ses assauts du lendemain, et ce n’est qu’aux premières lueurs de l’aube qu’il monta rejoindre la VP en charge des vélos d’appartements qui sommeillait depuis quelques temps déjà malgré ses futures dénégations.

Or donc, il fallut un certain nombre de jets de pierres contre les carreaux de la chambre des VP Jean Michel et Annieannieb.jpg pour que l’équipée puisse enfin bloquer ses cales vers le parcours  dominical dénommé en l’honneur de son inventeur la voie Marion, ce dernier ayant donné ses lettres de noblesse à cette merveilleuse directionnelle qui longe la plage dans le sens Ouest-Est il ya maintenant quelques années.

Le Factotum, dont le débit vocal continu, ne saoulait pas du tout les autres aventuriers, profita d’un changement dans le pavage de la digue pour leur présenter un roulé boulé dans le sable de toutes beauté.

Enfin, quelques minutes plus tard, le Président arrêta l’équipée, posa pied à terre et embrassa  doctement chacun des présents sur le cuir chevelu, sauf Manman bien entenduà qui un régime particulier était reservé. Son Bianchi 928, tout carbone venait de passer le cap de ses 1000 premiers kilomètres. En signe d’amité il tendit son bidon, aux couleurs du fringant destrier, à chaque participant pour trinquer à cette réussite mais personne n’ayant soif, ils remirent en route vers le prochain oued, car le VP Factotum recommençait à raconter sa vie et celle des allemands qui vivaient à l’époque sur la côte.

La pluie se joignant à l’équipée, la belle VP Annie en profita pour se dégonfler à l’avant et à l’arrière, ce qui nous valut une belle séance de regonflement de celle-ci par son nouvel époux, qui, comme le disent ses amis cyclistes, n’avait apparemmment pas perdu la main. 

Au retour devant un verre d’Orangina, nos amis se promirent de se retrouver pour une nouvelle sortie aux prochaines vacances. 

Le Choc des photos :

Voici un cliché du VP Armand avant sa chute dans le sable :

armand3.jpg

et en voici un autre pris tout de suite après son roulé boulé :

253510abigaylevelo0.jpg Mais les jeunes femmes présentes eurent tôt fait de panser ses légères plaies, laissant les plus grosses à son épouse qui l’attendait au bour de la digue de Courseulles.

23hres 50 : il parait que les plaies cautérisent, toutefois une légère gêne périanale aurait incité notre jeune ami de 74 ans, à prendre son dîner debout.

Les dons en Biafine, Cetavlon sont à adresser directement. Merci pour lui. 

La grande sortie annuelle aura bien lieu le week end des 23 et 24 juin.

Comme nous en sommes convenus avec un certain nombre de vice présidentes et présidents, la sortie principale aura bien lieu le plus long week end de l’année. Initiallement prévue vers Saint Vaast La Hougue, cette randonnée se fera plutôt dans le Bessin pour des raisons logistiques.

Prévoyez une belle sortie d’une journée…

Bien sûr de plus amples informations à cette adresse.  rackedup.jpg

Pour les anciens, vous pourrez constater l’arrivée de Marianne B sur le chapitre « Qui sont les membres », une spécialiste d’un antique sport Gaéllique : le lancer de vélo.

Marianne, en pleine préparation hivernale, se tape à l’heure où j’écris ces lignes sous une pluie battante, des andouillettes sur sa terrasse…. Bon appétit, Marianne et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Découvrons Diane, Vice présidente.

d00684701029166.jpgNous avons été reçu par Diane pour faire le point sur sa préparation 2007. En vue d’un hiver rigoureux, Diane avait choisi de se faire réviser la machoire vers 21 heures,  elle semblerait en effet, souffrir de violentes névralgies lors d’ascensions à plus de 1500 mètres. La faculté n’a pas encore, semble-t-il résolu ce type de douleurs.

Donc vers 22 heures 45, nous avons pû nous asseoir à la table de réunion. Le vice président Alain R. était présent pour donner son avis éclairé sur les projets 2007. Après les formalités d’usage, nous attaquons le vif du sujet : la préparation de la saison. En fait les projets sont encore un peu flous, alors que les pates au pistou étaient parfaitement al dente (courageux pour quelqu’un qui sortait de chez le dentiste), du moins pour celles qui n’avaient pas brûlé au fond de la casserole… Jeunesse pressée, me direz-vous…

Probablement un aller et retour Courseulles- Bernières ou Ver selon le sens du vent et la température de l’air, puis un arrêt chez Madame Michèle pour la première partie de saison, une interruption d’un mois en juillet, en raison de l’engagement de Diane dans le Tour de France, au moins pour  le départ de la partie anglaise chez Selfridges.

Suite un peu plus tard pour cause de grèves SNCF…

Reprenons. Donc notre jeune amie, dont vous pouvez découvrir ici l’intérieur du passeportdiane.jpg

nous a concocté un projet de tenue féminine qui ressemble en tous points mais avec de nombreuses innovations technologiques à ce magnifique cuissard de la marque ASSO RH d’origine suisse, aujourd’hui leader dans son domaine.

cussiard femmes Selon les cas, il pourra être ajouté des poches spéciales pour le transport de bouteilles de cidres, de crème N….., voire d’oxygène,  de barres chocolatées ou d’outils en cas de longues randonnées.

Le dessert composé d’une délicieuse crème Maïzena délicatement parfumée au Jasmin et servie tiède emporta l’assentiment de tous les convives pour qu’un prochain diner nous réunisse à nouveau ailleurs afin de  mieux pénétrer les désirs profonds de cette jeune femme très active en matière d’activités vélistiques.

Encore merci et prompt rétablissement.

Voici une autre jolie photo de Diane, prise l’an dernier par son compagnon sous un autre angle,  alors qu’ils allaient s’élancer dans la côte d’Arromanches (10%). Merci Bruce, pour ce merveilleux plan.

Diane, follow me

Mais qui sont les membres du Braquets Club ?

les membres du braquets Club.

Des sportifs bien sûr, ou des gens qui aiment les sportifs.

Françoise : Vice Présidente en charge de la diététique des membres. 

Jean Paul : Vice président en charge de l’hydratation des membres, responsable de la région Anjou/Touraine/bordelais. 

Yannick : Vice président en charge des reportages, filatures et scènes de la vie quotidienne. 

Bruce : Vice Président en charge du Design et de la Maroquinerie. 

Geneviève : Vice présidente en charge des telecoms et des voyages. 

Jean Michel B.: Vice président en charge des affaires juridiques et de la pratique sportive. 

Annie : Vice présidente, responsable de la section vélos pliants et détentrice du record en montée de la côte d’Arromanches. 

Catherine B : Vice présidente, en charge des boeufs bourguignons. 

Ohnno : Vice président en charge des relations viticoles internationales. 

Francine : Vice présidente en charge de la promotion du Club en milieu hospitalier, Ile de France Ouest. 

Diane : Vice présidente en charge du maquillage et de la lingerie féminine. 

Annick : Vice présidente, en charge des vélos d’appartement et home trainers. 

Armand : Vice président, factotum. 

Danièle : Vice présidente en charge des adjuvants de route et autres roboratifs. 

Jean Pierre : Vice président en charge des relations avec les fabricants de vélos italiens. 

Xavier G. : Vice Président chargé des relations avec le Bois de Vincennes. 

Marie Françoise : Vice présidente chargée des soins palliatifs. 

Alain G : Vice président en charge des relations avec la gendarmerie et la police. 

Véronique : Vice présidente, kinésithérapeute et masseuse du Président. 

Bruno L : Vice président en charge des relations presse et des sponsors. 

François Ma : Vice président en charge des parcours en terrain plat (digg man). 

François Mi : Vice président en charge des prévisions météorologiques. 

Henri Xavier : Vice président en charge du vélo couché et des parcours en terrains bosselés. 

Michel P: Vice président Sponsor. 

Bruno Ph : Vice président responsable des triporteurs et pousse-pousses. 

Béatrice : Vice Présidente, en charge du comité d’hygiène et de sécurité. 

Aurélie : Vice Présidente, en charge des cartes bancaires. 

Elisabeth : Vice président en charge de la promotion du cyclisme féminin. 

Pierre F : Président, en charge du reste. 

Pierre Yves : Vice président en charge des retours à pied. 

Odile : Vice présidente en charge de la formation des membres. 

Catherine T: Vice présidente en charge des bières aux étapes. 

Pascale : Vice présidente en charge de l’animation musicale. 

Alain R : Vice président, cycliste acharné, ancien équipier de Robic,responsable des long parcours et de la déontologiie.

Jacques : Vice Président, cycliste plutôt vert, détaché du Chicons’Cycling Club.

Jean Jacques H : Vice Président, coureur, Trésorier.

Dominique H. : Vice Présidente, entraineuse du Chicons’Cycling Club.

Chantal : Vice Présidente, en charge du fitness féminin et des tartes à la rhubarbe.

Antoine : Vice Président, Fondateur du Pays d’Auge, formateur G.P.S.

André M : Vice Président, responsable des circuits sur les volcans et de l’entretien des pneumatiques.

Mariane B. : Vice Présidente, responsable selon ses voeux de la remise au goût du jour du lancer de vélos.

Histoire d’une naissance annoncée :

Le Braquet’s Club est né un matin de printemps dans l’esprit d’afficionados de la bicyclette et des bienfaits qu’elle procure à ses pratiquants assidus.

Un soleil printanier éclairait la jolie maisonnette de Jean Paul et Françoise, pendant que ceux-ci avalaient gloutonnement leur derniers muffins envoyés par Véronique et DHL de Fort Lauderdale aux Etats-unis, quand Jean Paul s’écria :

 » Y en a marre, ça roupille ici !!! On vient de marier le dernier, si l’on pensait un peu à nous, un peu à nous.

Prenons enfin du bon temps, par Saint Jullien, pourquoi ne pas créer un Club de vélo avec tous nos amis et nous amuser sur les jolies routes de notre Normandie adorée » .

« Oh oui, chéri » s’exclama Françoise en tapant dans ses mains comme une enfant, « nous pourrons aller chercher des oeufs et du lait frais à la ferme toute proche, et je ferai de belles tartes à la rhubarbe  avec le Thermomix que tu m’as offert pour notre anniversaire de mariage  ».

« Aussitôt dit aussitôt fait », renchérit Jean Paul, « Cochon qui s’en dédit comme on dit en Anjou, je vais appeler PF pour qu’il élabore le programme et les statuts de cette nouvelle association ».

Bien entendu, PF trépigna de joie à l’idée de se lancer dans une si belle aventure sportive et fonça à la Gazelle, magasin spécialisé dans les bicyclette de compétition à Boulogne-Billancourt, non sans avoir prévenu sa vieille mère habituée des passades de notre nouvel ami.

Il fut, dans un premier temps décidé que  Le Club allait s’appeler « Vélo Club du Bessin », rapport à son lieu de naissance.

La nouvelle ne fut pas longue à circuler parmi leurs amis, et ceux du Pays d’Auge, du Cambraisis, du Pays Bigouden, d’Ile de France, de la Saintonge, du Morbihanais se joignirent petit à petit à ce projet. Le Club de vint le V.CD.B.D.P.D’A.D.P.B.D.M et D.L .S  » ce qui effectivement compliquait le travail des brodeuses qui allaient bientôt devoir préparer les maillots de la nouvelle communauté.

Il fut donc décidé entre les fondateurs d’appeler le Club de son nom définitif : le Braquet’s Club du Monde, afin de faire face à la venue probable de nouveaux membres.

jpetfcse1.jpg


Amicale Pédestre Drumettaz-... |
Football tout sur la ligue1... |
Foot Auchan Martigues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Doud's Charlet
| Roq Nat News
| HAND LOISIR